Connect with us

La conduite accompagnée facilite-t-elle l’obtention de votre permis ?

Dans le cadre de la formation AAC ou l’Apprentissage Anticipé de la Conduite, il est possible pour un adolescent de 15 ans de commencer l’apprentissage de la conduite avant même de passer son examen pour l’obtention du permis. Il s’agit plus exactement de la formation en conduite accompagnée, une manière d’acquérir davantage d’expérience au volant pour une obtention du permis de conduire de façon plus efficace et rapide. Explication !

La conduite accompagnée : de quoi s’agit-il exactement ?

Avant tout, il faut savoir qu’il existe trois formules de conduite accompagnée : l’apprentissage en conduite encadrée à partir de 16 ans, l’apprentissage en conduite supervisée à partir de 18 ans et la conduite anticipée ou accompagnée à partir de 15 ans. Dans ce dernier cas, les règlementations et modalités à suivre sont définies dans les articles R. 211-3 du Code de la route. Plus précisément donc, il s’agit d’une formule d’apprentissage du permis de conduire permettant au candidat d’acquérir de l’expérience en conduite en étant assisté par un ou plusieurs accompagnateurs. La formation prépare mieux à l’examen du permis de conduire grâce à ses modalités de suivi.

L’apprenant devra effectivement suivre une formation de 20 h minimum dans une auto-école pour accéder à l’apprentissage en conduite accompagnée. S’en suit la conduite avec l’accompagnateur, mais le suivi avec l’auto-école se poursuit. L’élève devra également avoir obtenu son code de la route, l’épreuve théorique du permis de conduire. Avec son ou ses accompagnateurs, il devra avoir parcouru un minimum de 3000 km en un an sur différents types de route sur le territoire français. Une formation en conduite accompagnée permet ainsi d’acquérir davantage d’expérience au volant, surtout que l’apprentissage peut se faire en tout temps et à toutes les situations possibles.

Qui sont les personnes concernées par la conduite accompagnée ?

Avec la conduite accompagnée, l’élève peut apprendre à conduire de manière anticipée dès l’âge de 15 ans. Toutefois, il devra avoir obtenu son code pour suivre la formation. Ensuite, il pourra se présenter à l’épreuve du permis de conduire dès l’âge de 17 ans et demi. Même s’il obtient son permis de conduire cependant, il n’aura le droit de conduire seul que lorsqu’il aura atteint ses 18 ans. L’élève possède le droit d’avoir un ou plusieurs accompagnateurs, qu’ils soient ou non de la même famille.

Pour ce qui est de l’accompagnateur d’une personne en conduite accompagnée, plusieurs critères sont également à remplir. Avant tout, l’accompagnateur doit avoir obtenu son permis B depuis au moins 5 ans, sans avoir fait l’objet d’une invalidation ou d’une annulation. D’ailleurs, il est impératif de le mentionner à son assureur et ce dernier dispose du droit de donner ou non l’accord préalable, selon le profil du conducteur. Sur le véhicule d’apprentissage, l’autocollant « conduite accompagnée » doit être placé sur l’arrière gauche de la voiture dans le but de prévenir les autres usagers de la route que le conducteur est en apprentissage.

Comment la conduite accompagnée accélère-t-elle l’obtention du permis ?

Comme mentionné ci-dessus, la conduite accompagnée est possible dès l’âge de 15 ans pour obtenir son permis à seulement 17 ans et demi. Dans ce cas, le jeune conducteur est placé sous la tutelle d’un particulier assigné comme accompagnateur et d’un moniteur pour l’apprentissage. Avec une distance à parcourir d’un minimum de 3000 km en un an, l’élève bénéficiera non seulement d’une meilleure expérience de conduite, mais aussi d’une formation plus riche à ciel ouvert. Ce qui pourra faire augmenter significativement le taux de réussite à l’examen de conduite.

Si vous souhaitez obtenir le permis de conduire du premier coup, la conduite accompagnée sera la meilleure alternative. Avec beaucoup plus de pratique effectivement, l’élève est mieux préparé à toutes les situations qui peuvent se présenter lors de l’examen. D’ailleurs, une fois le permis probatoire obtenu, la durée de probation pour accumuler le capital point permis est également réduite avec l’apprentissage en conduite accompagnée.