Les voitures Diesel vont-elles disparaître bientôt ?

Passionvoiture.fr » Mon auto » Les voitures Diesel vont-elles disparaître bientôt ?

La politique de sauvegarde de l’environnement implique la diminution des gaz à effet de serre. Cette politique met en œuvre des actions pour amoindrir les risques de pollution sur la planète. Toutes les nations se joignent à la danse pour réussir cette mission noble. Cependant, le géant de l’automobile, Diesel, subit des attaques de toute part dans cette marche. Les moteurs Diesel seraient assez polluants et devraient disparaître selon l’opinion publique. Qu’en est-il vraiment de cette situation avec le concepteur automobile. Va-t-il vraiment disparaître les jours prochains ? Cet article se prononce sur le sujet.

Pourquoi le diesel est-il menacé

La question qui revient dernièrement concerne l’extinction imminente des voitures Diesel. Nombreux sont les raisons qui pourraient constituer un mobile pour l’interdiction à circuler des voitures Diesel. L’une des raisons les plus évoquées s’avère être la pollution de celles-ci.

En effet, le moteur Diesel a toujours été considéré comme très polluant à cause de la nature de son carburant. C’est connus de tous, que les moteurs Diesel fonctionnent exclusivement au gazole. Celui-ci étant un dérivé du pétrole, s’avère plus polluant que l’essence qui elle aussi vient du pétrole.

Il ne s’agit pas de faire une comparaison entre l’essence et le gazole, tous polluants. Toutefois, il est plutôt question de particules fines libérées dans l’atmosphère. Des études ont montré que les moteurs Diesel rejettent beaucoup de particules fines dans l’atmosphère. Leur émission de CO2 n’en est pas moins conséquente non plus, même si l’essence en produit beaucoup plus. Il ne faut pas oublier que le moteur Diesel nécessite une grande quantité d’oxygène pour brûler son carburant. Ceci s’explique par le fait que le gazole est un combustible lourd.

Par ailleurs, il apparaît que le moteur Diesel fait partie de ceux qui font beaucoup de bruits. Il s’agit en quelque sorte d’une pollution sonore. De ce fait, ces raisons de pollution, ajoutées au coût de la production des véhicules Diesel jouent grandement sur le concepteur.

Où en sont les ventes de voitures Diesel ?

Il y a quelques décennies, les véhicules Diesel étaient les plus vendus sur le marché de l’automobile. Ils se vendaient comme de petits pains au point où ces voitures Diesel représentaient plus de 75 % des ventes. Au point où les particuliers qui avaient besoin de parcourir quelques bornes par semaine optaient pour une voiture Diesel. En revanche, quelques années plus tard à l’apparition des normes de réglementation, les véhicules roulant au Diesel sont passés à moins de 70 % des ventes. Ce taux n’a pas cessé de chuter au fil des années.

En effet, on remarque une baisse de 5 % chaque année chez le concepteur qui est passé à moins de 40 % déjà. Ces statistiques ont été fortement influencées par les rumeurs de l’interdiction des véhicules Diesel dans la circulation. Bien qu’elles ne soient pas encore confirmées, les acheteurs se détournent de ce type de moteurs. Beaucoup évoquent leur soutien à la marche écologique pendant que d’autres préfèrent limiter les risques.

En réalité, toutes les personnes qui se détournent du Diesel n’optent pas pour des moteurs écologiques. La plupart se lancent dans les moteurs à essence qui sont pour le moment à l’abri. Le reste de la vague d'utilisateurs va atterrir sur les moteurs électriques qui promettent un meilleur avenir pour l’humanité.

Selon les spéculations, les concepteurs des voitures Diesels devront déposer la clé sous la porte les années à venir. Cet avenir ne serait pas trop loin selon les internautes qui estiment que les pièces de rechange se feront bientôt rares. Le marché mondial lui-même ne favorise pas le diesel dont les ventes tournent autour de 35 et 40 %. Ainsi, ce sera inévitablement la fin du diesel au détriment des autres concepteurs. Cependant, est-ce que le concepteur des voitures à Diesel lui-même est de cet avis ?

Les voitures Diesel disparaîtront-elles ?

Le premier motif des attaques menées contre le Diesel est la pollution qu’occasionne ce dernier. Ainsi des réformes ont été menées dans le secteur du transport imposant des certificats de qualité de l’air. Cette réglementation propose une numérotation des véhicules en fonction de leur niveau de pollution. On note alors 5 catégories de moteurs, partant des plus polluants au moins polluant. Selon ce certificat, un véhicule estampillé Crit’ Air5 serait plus polluant qu’un véhicule Crit’ Air4.

Tenant compte de cette réglementation, les véhicules Diesels immatriculés avant 2001 ont été bannis de la circulation. Ce sont les Crit’ Air5 et ils n'étaient plus autorisés à circuler les jours ouvrés entre 8 h et 20 h en 2017. L’année suivante ce fut le tour des Crit’ Air4 immatriculés avant 2006 en 2021 ce sera le tour des Crit’ Air3. Il faudra encore quelques années pour qu’on en arrive aux productions récentes. De plus, cette réforme n’est en vigueur que dans les zones urbaines car les voitures Diesels circulent librement en zone rurale.

En effet, les concepteurs de voitures Diesel parlent plus de la question d’injection directe et indirecte. L’injection directe est la particularité des moteurs Diesel et c’est ce qui occasionne la pollution aux particules fines. Il est alors question de revoir la technologie des moteurs Diesel pour les rendre conformes aux normes environnementales.

Finalement, les voitures roulant au Diesel ne risquent pas de disparaître de sitôt, car elles demeurent une marque de prédilection. De plus, il existe des partenaires qui ne peuvent se passer des moteurs Diesels sans oublier les particuliers qui reconnaissent leur efficacité. Au-delà de tout ce que l’on pense, il est possible que les voitures à Diesel connaissent une nouvelle ère.