Connect with us

Comment rendre durable le moteur de sa voiture ?

Avoir une voiture est une nécessité. Elle assure la sécurité de vos déplacements et offre une conduite dans le confort. Sans moteur, une voiture ne peut pas se déplacer.

Le moteur est le cœur de la voiture. Son bon fonctionnement et son entretien sont très importants. S’il est en bon état, la voiture roule parfaitement. Bien entretenu, le moteur connaît la longévité, mais banalisé, le contraire est à craindre. Comment alors rendre durable son moteur ? Découvrez nos conseils dans cet article.

Réviser son moteur soi-même

À part les révisions recommandées dans le manuel d’utilisation de la voiture, il existe des gestes simples essentiels pour dépenser moins d’argent et éviter les éventuelles pannes. Pour réviser son moteur, il faut d’abord garer et éteindre la voiture.

Contrôler le niveau d’huile dans le moteur

La bonne lubrification assure le bon fonctionnement du moteur, rend la voiture puissante et réduit la consommation du carburant. En laissant refroidir le moteur, le niveau d’huile a déjà eu le temps de descendre à son normal. Pour contrôler le niveau d’huile à moteur, il faut :

  • ouvrir le capot, chercher la partie où est écrit « oil » ou « huile »
  • prendre la jauge et la nettoyer avec un chiffon sec et la remettre à sa place afin de mesurer le niveau exact de l’huile à moteur
  • la jauge a deux marques : une marque maximum et une marque minimum. Le niveau normal d’huile doit se situer entre les deux et de préférence plus proche de la marque maximum. Dans le cas où le niveau d’huile est plus proche de la marque minimum, aller voir son mécanicien pour compléter l’huile à moteur.

Pour savoir quand changer l’huile à moteur de sa voiture, il est recommandé de consulter le manuel de la voiture pour voir les spécificités concrètes du modèle. De façon générale, pour les voitures qui ont une ancienneté supérieure à 10 ans, changer l’huile à moteur entre les 7 000 et 15 000 km. Quand l’ancienneté est inférieure à 10 ans, changer l’huile à moteur tous les 30 000 km. Il est aussi conseillé de changer fréquemment l’huile à moteur dans les conditions climatiques extrêmes (température très basse ou très élevée). En cas d’utilisation rare de la voiture, il est indiqué de changer l’huile une fois par an. Il est possible que l’huile se détériore lors des démarrages à froid.

Vérifier le niveau d’eau dans le radiateur

Le liquide de refroidissement a pour rôle de maintenir le moteur à une température constante. Il faut mesurer tous les deux mois ou tous les 1 000 km avec le moteur froid et la voiture garée sur une surface plane. Le liquide est de couleur vive dans un vase transparent avec un bouchon bleu ou noir. Le niveau adéquat se situe entre minimum et maximum

Nettoyer son moteur soi-même.

À la suite d’une combustion, il est possible que le moteur s’encrasse. Ceci conduit à une évacuation de gaz au niveau du kit d’échappement. Lorsque le moteur est sale, son fonctionnement n’est plus optimal. L’excès de poussière peut obstruer le radiateur. Le moteur présentera donc des difficultés pour se refroidir. Le nettoyage du moteur permet alors d’éviter qu’il s’engraisse. Il évite aussi la rouille.

Quand et à quelle fréquence ?

Il faut penser à nettoyer son moteur dans les cas suivant :

  • Fuite d’huile de moteur
  • Fuite du liquide de refroidissement
  • Consommation excessive de carburant
  • Problème de combustion
  • À partir de 32 000 km pour les anciens modèles et 50 000 km pour les nouveaux modèles.

La fréquence de nettoyage du moteur dépend du lieu d’usage de la voiture. Si vous faites vos déplacements principalement en ville, il faut nettoyer le moteur tous les deux ans. Par contre en campagne un nettoyage annuel est recommandé à cause de la boue et des saletés.

De quels outils avez-vous besoin ?

Qu’il s’agisse d’un moteur diesel ou essence, il est recommandé de consulter le livret technique de la voiture pour savoir quel produit nettoyant il faut choisir. Selon le type de nettoyage (à sec ou avec de l’eau), vous aurez besoin des outils suivant :

  • Pinceau
  • Brosse
  • Produit d’entretien à sec
  • Pistolet d’eau à pression
  • Gants et lunettes (pour se protéger)
  • Scotch
  • Souffleur (pour enlever les saletés)
  • Film plastique étanche (pour protéger les pièces électriques)
  • Un produit dégraissant
  • Chiffon doux.

Les précautions à prendre avant et après le nettoyage

  • S’assurer que le moteur refroidit
  • Protéger les pièces électriques
  • Débrancher la bactérie
  • Ne pas nettoyer l’huile de moteur avec de l’eau pour éviter la corrosion
  • Après le nettoyage à eau, allumer le moteur au ralenti pendant quelques minutes pour que la chaleur aide à sécher le moteur.

Cultiver les bonnes habitudes pour rendre son moteur durable

Ce qui est d’abord essentiel, c’est de suivre tous les conseils indiqués dans le livret technique et faire toutes les révisions recommandées.

  • Lorsque les températures sont très basses, après avoir mis le moteur en marche, il faut attendre une minute avant de faire démarrer la voiture. Cela est important, car ça permet aux différents liquides de remplir correctement leur fonction.
  • En cas de freinage, utiliser toujours le frein moteur.
  • Ne pas faire de freinage brusque sauf pour éviter un accident.
  • Pendant la conduite, tenter d’utiliser les vitesses les plus élevées.
  • Éviter les changements de vitesse brusques.

En mettant en pratique ces conseils, vous devez pouvoir bénéficier de votre moteur pendant longtemps.