Connect with us

Assurance auto Malus : comment ça fonctionne ?

L'assurance automobile est un contrat d'assurance qui garantit, d'une part, la couverture des dommages causés par votre véhicule automobile à un tiers, et d'autres parts, les dommages causés à votre véhicule automobile lors d'un accident. Toutefois, elle est influencée par une autre notion incontournable qui est celle du malus.

Si tout assuré en a déjà entendu parler au moins une fois, une définition aussi claire n'est pas toujours évidente. Alors d'une manière plus précise, qu'est-ce que c'est l'assurance auto malus et comment fonctionne-t-elle ? Cet article, vous fournit les réponses précises à ces interrogations.

L'assurance auto Malus : qu'est-ce que c'est ?

Dans le vocabulaire de l'assurance auto, le malus est aussi connu sous le nom de coefficient de réduction-majoration (CRM). En France, il fait partie, d'un système unique lié aux assurances.

En effet, un automobiliste qui ne provoque pas d'accident responsable bénéficie d'un bonus. Ce dernier verra donc une réduction de sa prime d'assurance voiture. Cependant, en cas d'accident qui implique sa responsabilité, il se verra attribuer un malus qui aura pour conséquence l'augmentation de sa prime d'assurance.

En d'autres termes, lorsque vous n'avez pas d'accident, vous êtes récompensé par le bonus malus qui contribue favorablement à la baisse de votre cotisation d'assurance. Par contre, lorsque vous en avez un, dont vous êtes en partie ou totalement responsable, vous êtes pénalisé par le malus et votre cotisation d'assurance augmentera.

En résumé, le bonus malus est donc un taux appliqué à la cotisation des assurés et qui dépend des performances des conducteurs.

L'assurance auto Malus : qui sont les concernés et comment ça marche ?

Le système d'assurance auto avec malus concerne tous les conducteurs de véhicules terrestres à moteur (VTM). Cependant, l'assureur peut appliquer ou non le système du bonus-malus à d'autres types de véhicules tels que : les cyclomoteurs de moins de 80 cc, les machines agricoles ou de travaux publics, les véhicules de secours et les véhicules anti-incendie.

Comment ça marche ?

Il est surtout à noter que le bonus correspond à une réduction de la cotisation tandis que le malus correspond à une majoration.

Le bonus-malus est à échéance annuelle. Autrement dit, il est tenu en compte chaque année. Une année sans sinistre vous permet donc d'augmenter votre bonus, alors qu'un sinistre peut vous infliger un malus.

Le bonus-malus s'applique à la prime de référence qui est en effet la prime de l'assureur. En conséquence, lorsque vous avez un bonus, vous payerez moins cher que la prime de référence. Dans la même logique, lorsque vous avez un malus, vous payerez un tarif plus important.

Afin de souscrire aux offres des assureurs spécialisés dans les risques représentés par les malus, il suffit de se rendre sur le site web du prestataire et de suivre les démarches de souscription.

Comment connaître votre bonus-malus en assurance auto ?

Pour répondre à cette question, il faut déjà connaître le coefficient qui permet de calculer le bonus-malus, puisqu'il est la base de l'assureur pour faire la majoration ou la minoration des taux relatifs au malus.

Qu'est-ce que donc le coefficient bonus-malus ?

Le coefficient bonus-malus s'explique comme suit. Lors de la souscription du premier contrat d'assurance automobile, l'assuré commence sa vie de conducteur avec un coefficient de départ égal à 1. Donc le coefficient bonus-malus n'est rien d'autre que le point de départ.

Comment calculer le coefficient bonus-malus de départ ?

Pour le calcul du coefficient, deux scénarios sont à envisager. En cas de bonne conduite au volant, le coefficient est diminué de 10 % : on multiplie alors par 0,90 le bonus-malus de l'année précédente. Le coefficient est majoré de 30 % pour chaque sinistre déclaré dont l'assuré est responsable : l'ancien coefficient est multiplié par 1,3.

Comment calculer le bonus-malus ?

L'assureur fait référence aux sinistres afin de calculer le malus. Il prend en compte les événements qui se sont produits lors des 12 derniers mois. Un accident qui met en cause la responsabilité entière de l'assuré cautionne une majoration de 25 % du coefficient précédent. À chaque accident, l'assureur majore le coefficient de 25 %.

Dans le cas où les conducteurs impliqués dans l'accident se partagent la responsabilité, les assureurs ne compteront plus 25 % de malus sur le coefficient, mais 12,5 % chacun. Toutefois, le moyen de connaître son malus auto ne se limite pas au seul calcul du CRM.

Le bonus-malus est inscrit dans un document nommé relevé d'information. Tous les détails concernant les dommages qui sont survenus durant les cinq dernières années y sont mentionnés. Il y a également dans le document les précisions relatives à l'identité du conducteur responsable, ainsi que les garanties stipulées dans les clauses de son contrat.

Faut-il changer d'assurance en cas de malus auto ?

Il faut savoir que le fait de changer d'assurance auto n'annule pas le malus. Ceci ne doit par conséquent pas être une option pour espérer retrouver son coefficient de base, car le nouvel assureur est en mesure de calculer le nouveau coefficient en fonction du précédent grâce au relevé d'information.

Ce qu'il faut retenir, c'est que le malus pénalise financièrement les conducteurs pour les accidents dont ils sont responsables. Lorsqu'un conducteur n'a pas eu d'accident pendant deux ans et qu'il possède un coefficient malus, celui-ci s'effacera automatiquement. Il retrouve dès lors son coefficient de départ valant 1.