Connect with us

Coronavirus : Quelle attention porter à votre voiture électrique immobilisée ?

La pandémie du coronavirus impose un confinement à toute la population. Ainsi, les moyens de déplacement ne sont plus utilisés. Il en est de même pour les voitures électriques. Alors, pour garantir leur bon fonctionnement, il faut leur porter une attention particulière. Découvrez dans les lignes à suivre comment bien vous occuper de votre voiture électrique pendant cette période secouée par le coronavirus.

Des dispositions pour la batterie de la voiture

Lorsqu’une batterie lithium ion est utilisée dans une voiture électrique, elle peut être exploitée sur une durée de 8 à 10 ans et parfois plus. Toutefois, plusieurs causes peuvent entraîner son altération telle que l’immobilisation du véhicule qui la contient.

Immobiliser la voiture avec une batterie vide

De 1995 à 2005, il était recommandé d’immobiliser les véhicules avec des batteries à vide. Il s’agissait de la technologie de nickel cadmium avec laquelle une pareille solution était adéquate pour la longévité des batteries. La seule condition était qu’il n’y ait pas de consommateur actif. Toutefois, avec les cellules lithium, il est déconseillé de décharger totalement la batterie (2,5 V pour le lithium ion et 3,3 V pour le lithium ion polymère). Cela permettra d’éviter des conséquences irréversibles dues aux réactions chimiques.

Ces dernières peuvent causer l’embrassement des packs après une longue immobilisation. Elles peuvent également occasionner la perte des cellules à cause du stockage presque ou totalement à vide.

Immobiliser la voiture avec une batterie pleine

Il n’est pas recommandé de conserver un pack lithium ion avec 100 % de ses capacités. Bien qu’il existe une autodécharge, cela conduira les cellules de la batterie à vieillir prématurément. Les propriétaires de véhicules électriques qui sont immobiles pour une longue durée avec une batterie pleine remarquent une perte précoce de la distance qu’ils pouvaient atteindre.

La capacité énergétique idéale

Laisser sa voiture électrique avec une batterie pleine ou vide n’est pas recommandé. Ainsi, il faut l’immobiliser avec un niveau de charge entre 0 et 100 %. Plus précisément, il doit se situer entre 50 et 75 %. Il est vrai que les batteries lithium fonctionnent mieux lorsqu’elles sont utilisées. Néanmoins, avec une capacité énergétique qui se situe entre 50 et 75 %, une batterie lithium ion peut ne pas être très surveillée pendant quelques semaines d’immobilisation.

Toutefois, si son immobilisation dure plus d’un mois, il est important de faire travailler le pack avec quelques minutes de recharge. Une dizaine de minutes seront suffisantes. Par la suite, il faudra rouler quelques fois le véhicule pour que l’énergie de la batterie n’atteigne pas 100 %. Cette méthode est bonne dans le sens où la batterie accessoire 12 V en quelques semaines peut se décharger totalement.

Certains modèles, en particulier ceux dont l’espérance de vie est à terme présentent cette même réaction. Toutefois, il faudra trouver le moyen d’utiliser quelques fois la voiture électrique. Sinon, avec quelques semaines d’immobilisation dans des températures négatives, vous observerez rapidement un vieillissement de l’accumulateur au plomb.

Des moyens pour décharger un véhicule électrique

Avec le confinement qu’exige la pandémie du coronavirus, il sera très difficile de pouvoir rouler une voiture sur une longue distance. C’est-à-dire l’utiliser sur des dizaines de kilomètres afin de réduire son niveau de charge. Alors, l’une des solutions est de prêter le véhicule à une personne qui doit effectuer impérativement un déplacement sur l’une des routes prioritaires. Il faut également veiller à ce que cette personne ne soit pas infectée par le virus Covid 19 ou ne le reçoive pas sur son lieu de destination.

Un autre moyen est de laisser en marche les fonctionnalités qui consomment le plus d’énergie dans votre voiture. Vous pouvez laisser allumer le chauffage tout en laissant les vitres ouvertes. Si la capacité de la batterie est importante, il faut la coupler avec une pompe à chaleur. Le dispositif utilisé doit être efficient. De plus, vous allez devoir patienter parce que l’épuisement de charge prendra beaucoup de temps.

Une solution pour les flottes professionnelles

Les entreprises disposant d’une flotte de voiture électrique subissent le même sort que les particuliers dans cette situation de confinement. Toutefois pour les professionnels, il n’est pas recommandé que les voitures électriques soient branchées durant des semaines voire des mois sans être roulées.

À moins qu’elles ne soient équipées de batteries LMP que possèdent les Bluecar, Bluesummer, Citroën e-Méhari. Toutefois, cette recommandation ne s’applique pas aux voitures dont le niveau de charge peut être limité à 80 %. Cette précaution sera davantage utile pour les électromobilistes, mais pas pour les professionnels.

Une solution future : Le V2X

Il s’agit d’un chargeur bidirectionnel qui peut vider l’énergie des voitures, mais aussi les charger. Quelques personnes l’ont déjà, mais il n’est pas encore disponible pour tout le monde. Ce chargeur sera utilisé puis puiser des voitures électriques l’énergie dont elles disposent pour venir en aide au réseau national V2G, au réseau de la maison V2H et au réseau d’un immeuble V2B.

Ainsi, les voitures qui seront branchées à ce système n’auront plus besoin de faire des recommandations mentionnées précédemment. Toutefois, cette innovation sera salutaire pour les véhicules électriques.

Alors, dans cette situation de confinement due au coronavirus Covid 19, il est essentiel pour les propriétaires de voitures électriques de tenir le niveau de charge entre 50 et 75 %. Toutefois, si cette immobilisation dure plus d’un mois, il faudra trouver des activités d’épuisement et de recharge pour la batterie.