Comment bien choisir votre visseuse à choc ?

Passionvoiture.fr » Accessoires auto » Comment bien choisir votre visseuse à choc ?

En tant qu’outil de bricolage, la visseuse à choc est un concentré de technologie. Elle se distingue par la puissance de son mécanisme grâce à laquelle il arrive à fixer toute sorte de boulons. Outre sa vitesse de rotation, la visseuse à choc dispose d’une bonne capacité d’optimisation. Elle procède au perfectionnement du serrage à travers des chocs successifs. Que vous soyez un professionnel ou un simple bricoleur, vous en avez besoin. Cependant, compte tenu des variétés de visseuses à choc sur le marché, en choisir une de qualité peut être un casse-tête. Découvrez donc dans cet article les différents critères à prendre en compte lors du choix.

Choisir en fonction du type de la visseuse à choc

La visseuse à choc se décline sous plusieurs formes. Chaque variante possède des particularités qui la rendent unique. Le choix d’un type de visseuse à choc s’effectue ainsi selon les préférences de l’utilisateur. L’ergonomie offerte par la visseuse est également un paramètre à prendre en compte. Ainsi, vous pouvez choisir entre une visseuse avec un dispositif électrique et un modèle pneumatique.

Le mode d’alimentation étant un critère important, le choix devra tenir compte des ressources dont vous disposez. Les variantes électriques englobent les clés filaires et les clés à batterie. La forme filaire est pratique pour un usage en continu. Des vis à béton à l’installation des écrous, vous ne souffrez d’aucune interruption. La forme à batterie garantit une autonomie et une liberté de mouvement. Néanmoins, le temps d’utilisation est limité. Par ailleurs, les variantes pneumatiques se basent sur un système d’alimentation par compresseur. Il s’agit d’une alternative envisageable lorsque l’utilisateur dispose du matériel adéquat.

Prendre en compte la gamme de l’appareil

La gamme d’une visseuse à choc influe sur son coût ainsi que ses performances. Elle détermine également la période d’usage de l’appareil de même que la diversité de ses accessoires. À cet effet, on dénombre 3 gammes de clés à choc.

  • Les entrées de gamme

Ces modèles de visseuses sont destinés aux menus travaux de bricolage. Ils permettent de visser dans le placoplatre ou de serrer une vis à châssis. Avec un couple de serrage assez bas, ils sont commercialisés à environ 60 euros. Ils s’adressent aux bricoleurs saisonniers.

  • Les appareils moyens

Cette catégorie concerne les utilisateurs un peu plus réguliers. Avec un couple de serrage plus adapté, ces modèles permettent d’obtenir un résultat convenable. De plus, ils sont disponibles sous toutes les formes d’alimentation susmentionnée. Du reste, ces appareils s’obtiennent avec un budget allant de 80 à 200 euros.

  • La gamme optimale

Ces outils sont destinés aux professionnels dont le degré de précision et d’efficacité est très élevé. L’accent est mis sur la puissance du serrage ainsi que sur la force du desserrage. Les travailleurs du bâtiment ou de l’électricité trouveront ici une satisfaction totale. Par ailleurs, ces outils sont disponibles avec un budget d’au moins 300 euros.

Vous devez donc prendre en compte la fréquence d'utilisation de votre visseuse.

Considérer la marque de la visseuse à choc

Comme tout appareil, la marque est un élément déterminant le choix. Dans le domaine des clés à choc, certaines firmes se distinguent par l’efficacité de leurs produits. Ainsi, opter pour une visseuse à choc de Bosch ou de DeWalt garantit la qualité du matériel. Il en est de même pour les appareils proposés par Makita ainsi que ceux commercialisés par Ryobi.

Pour un choix plus efficient, recourez aux comparateurs en ligne. Du reste, il convient de rappeler que la liste de marques susmentionnées n’est ni exhaustive ni limitative.

Se pencher sur les caractéristiques techniques

L’achat d’une visseuse à choc passe nécessairement par la considération des aspects techniques de cette dernière. À ce titre, certains paramètres doivent retenir votre attention dans le choix de votre déboulonneuse à choc.

  • Le système d’alimentation

Comme précisé plus haut, l’alimentation d’une visseuse à choc est soit électrique, soit pneumatique. Choisissez une clé électrique uniquement lorsque vous disposez d’une prise à proximité. Un modèle filaire est adapté pour des travaux à domicile. La variante à batterie convient aux travailleurs mobiles comme les professionnels évoluant sur les chantiers. Le modèle à air comprimé quant à lui est un appareil très technique. Il est d’ailleurs recommandé aux travailleurs de l’aéronautique ainsi qu’aux mécaniciens.

  • Le poids et les poignées de l’appareil

Il s’agit de l’aspect ergonomique de la visseuse. Vous devez choisir le poids et la poignée adaptée à votre confort d’utilisation.

  • La question de l’autonomie

Bien que très efficaces, les clés électriques soulèvent un problème de fond. Il s’agit de l’autonomie de leur batterie. En choisissant ces appareils, vous devez observer cet aspect avec minutie. L’unité de mesure de l’autonomie est l’ampère par heure. Orientez-vous vers les modèles avec un chiffre élevé. Optez aussi pour une batterie au lithium connue pour sa résistance.

Assurez-vous de la présence du voyant indiquant le degré de charge. Du reste, choisissez un modèle dont la batterie est similaire à celle d’autres outils en votre possession. En agissant de la sorte, vous êtes sûr de pallier toutes les éventualités possibles et envisageables.

  • L’importance du couple

Le dispositif de serrage est au cœur du choix de votre appareil. L’unité de mesure du serrage est le Newton (Nm). Comme pour l’autonomie, vous devez choisir le couple avec des paramètres élevés. Votre choix s’effectuera dans la plage allant de 130 à 700 Nm.

  • La vitesse de l’appareil

La vitesse de la déboulonneuse conditionne le nombre de tours par minute. Cet aspect va de pair avec le nombre de secousses dans le même laps de temps. Soyez donc regardant sur ces deux critères.